Chambre de commerce et d’industrie de région Paca
Presse
Le reseau CCI
newsletter
Twitter  Youtube  LinkedIN  RSS
toutes
les actus
ouvrir
04-05-2018

Nature 2050 ? Le directeur Recherche & Innovation de CDC Biodiversité nous dit tout

image
 

Avant le lancement à Marseille du programme national Nature 2050, Antoine Cadi nous a confié les raisons de rejoindre l'action, soutenir les projets (dont trois en Provence-Alpes-Côte d'Azur), relier biodiversité et économie. Un éclairage utile avant comme après le rendez-vous du 16 mai au Pharo, soutenu par le réseau régional des CCI.

  • Pourquoi avoir choisi Provence-Alpes-Côte d’Azur pour lancer le programme national Nature 2050 ?
A.C. : Le choix de Marseille sur ce territoire n’est pas anodin. Nature 2050 s’inscrit dans la dynamique locale actuelle, en perspective de la candidature de la ville à l’accueil du Congrès Mondial de la Nature de 2020* (UICN) et des Jeux Olympiques en 2024. L’idée est de faire de Marseille un démonstrateur de l’efficacité d’une action collective en faveur de la biodiversité, afin de faire rayonner tout un territoire régional caractérisé par la proximité de sites naturels remarquables.

Par ailleurs, CDC Biodiversité est très engagée aux côtés des acteurs publics et privés en œuvrant en faveur de la restauration des fonds marins de Méditerranée. À ce titre, c'est très naturellement que nous nous sommes rapprochés de ces acteurs pour leur proposer de valoriser le programme Nature 2050. 

N'oublions pas qu’en 50 ans, l’activité humaine a accéléré la dégradation de la biodiversité à un rythme 100 à 1 000 fois supérieur que par le passé. Les pressions exercées sur les écosystèmes se sont accentuées au fil des années : érosion des côtes, hausse du niveau de la mer, artificialisation de fonds marins de faible profondeur… Or, cette biodiversité rend de nombreux services au territoire et à son économie. Et la Méditerranée constitue un "hotspot" de biodiversité, concentrant environ 9% de la biodiversité mondiale soit plus de 17 000 espèces !

 

Les Projets NAture 2050


  • Comment convaincre en quelques mots un entrepreneur de participer au programme ?  

A.C. : Le programme Nature 2050 compte à ce jour 16 projets (sur 300 hectares en milieux naturels, agricoles, forestiers et marins) dont 3 ont été lancés en Provence-Alpes-Côte d’Azur : agroforesterie à Arles, adaptation d’une forêt au changement climatique dans les Hautes-Alpes et restauration des écosystèmes marins et côtiers des zones de Cassis, La Ciotat et Marseille (CasCioMar).

Pour continuer à déployer ces actions de façon pérenne, il est nécessaire que les entreprises locales s'impliquent. Elles ont tout à gagner à agir pour préserver l'environnement naturel à proximité de leurs sites, de leurs clients, de leurs collaborateurs ; une nature qui profite à l'attractivité du territoire et donc à l'activité écnomique. Pour faciliter la prise de décision, le programme offre des outils clé en main aux entreprises :

  • la possibilité de faire lien entre son activité et sa participation, grâce à une métrique simple : pour chaque versement volontaire de 5€, CDC Biodiversité s’engage à restaurer et suivre 1 m² de territoire jusqu’en 2050
  •  la mise à disposition d’outils (rapport, newsletter, visites de site, séminaires…) pour s’approprier le sujet et le valoriser, quel que soient  le niveau de connaissance et la démarche RSE 

Je constate que la prise de conscience des enjeux de biodiversité par les entreprises a augmenté en parallèle des avancées nationales et internationales et suis convaincu que cela continuera à croître au fil des événements à venir en 2020 (COP 15 et objectifs d’Aichi).

rejoingnez Nature 2050 avec CCI de Paca et CDC biodiversité

  • Et pensez-vous que la sauvegarde de la biodiversité a un impact direct sur l’avenir de l’économie ? 
A.C. : Oui bien sûr ! 40 % de l'économie mondiale repose sur les services gratuits fournis par la nature, or 60 % de ces services écologiques sont menacés... Cela fait peser un risque immédiat et structurel sur notre économie.

Si l’on prend l’exemple de la rareté des ressources, renouvelables ou non, force est de constater que le système actuel de production, d’échanges et de consommation dépasse largement les capacités de la terre à les renouveler. Or, la pérennité du système économique actuel dépend bel et bien de la santé des écosystèmes naturels. Il est donc urgent que les entreprises et l'ensemble des acteurs économiques intègrent cette "dépendance" à la biodiversité et s’engagent à en maintenir la réalité et la fonctionnalité... D'autant plus que la nature fournit ces biens et services gratuitement ;)

En savoir plus sur CDC Biodiversité


* Breaking News : à l'issue de #Nature2050, nous apprenons que la candidature de Marseille a été retenue ! L'annonce officielle est prévue vendredi 18 mai en présence de Nicolas Hulot.

 
 
 
carte
CCI STORE
- MARKETPLACE
Restez connectés

twitter  youtube  LinkedIN  rss

Votre réseau CCI
> Accédez à la liste complète des CCI
 
 
Mentions légales - Nous contacter - Espace presse - Plan du site