logo

ouvrir
25-10-2013

Le port de Marseille-Fos cherche de nouvelles voies d’avenir

En 2013, le trafic global du Grand port maritime de Marseille ne devrait pas dépasser celui de 2012, soit 85,7 MT. En effet, à la fin du 3e trimestre, le trafic s’élevait à 60,6 MT, en recul de près de 4 MT par rapport à la même période de l’année précédente. Ce repli est dû à la forte baisse des hydrocarbures (-12 %) sur un an. Par contre, le trafic conteneurisé progresse. Selon Jean-Claude Terrier, président du directoire du GPMM, le développement du port doit se faire par les marchandises diverses et les conteneurs mais aussi par la valorisation du domaine portuaire avec la mise en œuvre de projets liés à la logistique, à la chimie verte, à l’éolien…

La Provence, p.III – 25/10/13


TRANSPORTS