logo

ouvrir
31-01-2014

Le Cabanon craint pour son avenir

L’entreprise agroalimentaire, implantée à Camaret dans le Vaucluse, est spécialisée dans la fabrication de produits à base de tomates. En 2004, elle est reprise par le Chinois Chalkis. En 2008, le tribunal de commerce a validé un plan de continuation de 10 ans afin de solder une dette de 23 M€. Cette dette risque aujourd’hui d’entraîner la liquidation de l’entreprise qui manque de trésorerie pour poursuivre l’activité. Les 85 salariés de l’usine sont inquiets. Le tribunal de commerce décidera le 5 février si une continuation est possible ou non.

Vaucluse-Matin, p.4 – 30/01/14


INDUSTRIE