logo

ouvrir
23-07-2014

Aéroport Marseille Provence : la CCI et les élus locaux dénoncent l’attitude de l’Etat

Depuis le 10 juin, l’aéroport Marseille Provence, jusqu’à présent concession de la CCI Marseille Provence, est une société anonyme à directoire et conseil de surveillance, conformément à la loi cadre d’avril 2005 instituant la création de sociétés aéroportuaires. L’Etat détient 60 % du capital, la CCI 25 %, la Région 5 % de même que le Département, Marseille Provence Métropole 4 % et la commune de Vitrolles 1 %. Le 22 juillet, un décret a publié les noms des 8 représentants de l’Etat devant siéger au conseil de surveillance, celui-ci devant se réunir pour la première fois le jour même.  La CCI Marseille Provence et les collectivités locales apprenaient également que le poste de président du conseil de surveillance serait attribué à Jean-Paul Ourliac, haut fonctionnaire du ministère des Transports. Un poste pour lequel le président de la CCI, Jacques Pfister, avait fait acte de candidature. Mis devant le fait accompli, les représentants de la CCI et des collectivités locales ont refusé de siéger. Ils dénoncent le mépris de l’Etat dont ils sont l’objet.

La Provence, p.5 – 23/07/14


TRANSPORTS