logo

ouvrir
01-09-2014

"LES ENTREPRISES DOIVENT PORTER LEUR PART D'EFFORT MAIS AVEC DES PERSPECTIVES ET DE LA STABILITE"

image
 

Constance, confiance, patience : dans un entretien accordé à La Provence, Dominique Esteve évoque des pistes pour sortir de la crise et relancer la croissance. Le président de la CCIR PACA fait partie des six acteurs économiques, chefs d'entreprises et élus, soumis à la même question dans la page Economie du lundi 1er septembre 2014. Des propositions qui remontent du terrain à l'heure de la mise en marche du Gouvernement Valls II.

Comme le souligne en introduction l'article de La Provence, "Manuel Valls va devoir mettre les bouchés doubles pour sortir le pays de l'ornière (...). Le Premier ministre devra en tous cas tenir compte des idées issues du monde de l'entreprise (...) Un tissu économique essentiellement constitué de petites entreprises." Six de ses représentants en région donnent leur avis sur ce qui freine la croissance et ce qui pourrait déclencher la reprise.

Sur le premier point, Dominique Esteve pense que "l'on a trop tendance à camper sur des positions, à être dans la  polémique plutôt que dans la construction". Sur le second, il fait appel à la constance : on prend une mesure et on s'y tient ; à la confiance : dans les entreprises, dans ses collaborateurs, dans le gouvernement aussi ; et enfin, à la patience : les mesures ne produisent leurs effets qu'au bout de plusieurs années".

Au-delà de ces trois directions, Dominique Esteve soulève l'importance de faire la différence entre grosses sociétés et PME quant à l'application des obligations et il conclut : "les entreprises doivent porter leur part d'effort, mais toujours avec des perspectives et de la stabilité".