logo

ouvrir
13-10-2015

Le port de Brégaillon va devoir s’adapter à un trafic en forte hausse

Depuis 2010, une liaison de fret maritime est assurée entre le port de La Seyne/Brégaillon et Istanbul par l’armateur turc UN Ro-Ro. Cette année, ce sont quelque 50 000 poids lourds qui auront transité par le port varois. La ligne génère environ 12 M€ de retombées économiques locales. Un succès qui engendre toutefois des difficultés en termes de logistique et d’organisation du flux des poids lourds (voies de circulation encombrées, déficit de parkings, délais d’attente…). La CCI du Var, gestionnaire de la zone portuaire, envisage un investissement de 5 M€ pour procéder à des aménagements comme par exemple la création d’une « station de services » à Signes, zone d’attente pour les camions. La CCI aimerait également remettre en état la voie ferrée reliant la gare au quai pour assurer un service de ferroutage.

Var-Matin, p.8-9 – 7/10/15


TRANSPORTS