logo

ouvrir
30-05-2016

Les plagistes mobilisés contre le décret plage

Réunis le 30 mai à Cannes pour la première convention nationale des plages de France, plus de 200 exploitants ont réfléchi à la façon d’amender le décret plage datant de 2006 dont la mise en œuvre s’avère trop compliquée et trop coûteuse et qui menacerait de nombreux emplois. Ce décret fixe le taux d’occupation maximal à 20 % pour les plages naturelles au lieu de 30 % et à 50 % pour les plages artificielles au lieu de 75 %. Elus et professionnels réclament que ce taux soit calculé non pas par plage mais par commune, pour plus de souplesse. 

www.legifrance.gouv.fr/LEGITEXT000006053761_décret_relatif_aux_concessions_de_plage

Les Echos, p.27 – 30/05/16, Nice-Matin – 31/05/16


COMMERCE / TOURISME