logo

ouvrir
13-09-2021

L'avenir de nos îles, côtes et océans s'est joué au Palais de la Bourse

image
 

Une trentaine d'engagements concrets étaient dévoilés jeudi 9 septembre au Palais de la Bourse par ICO Solutions, initiative collaborative lancée en janvier par la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse et le Conservatoire du Littoral. C'est inédit car ces solutions associent pleinement deux écosystèmes : économie et  biodiversité. 

Comme l'a conclu Jean-François Suhas, membre élu de la CCIAMP représentant Jean-Luc Chauvin los de la présentation des engagements à la presse, « il n' y rien de grossier à porter la parole économique quand on parle des enjeux pour la biodiversité. Si on ne fait pas le lien, cela ne marchera pas. Et nous avons fait un grand pas en avant : ces 8 mois de travaux ont été utiles et la Chambre prendra sa part. » En effet, 29 engagements (insulaires, côtiers et marins, territoriaux et internationaux) sont le fruit de 41 ateliers qui ont réuni 50 entreprises, 1200 participants de quelque 70 nationalités autour de 140 intervenants. Et si la CCIAMP coorganise ICO Solutions, elle signe et cosigne aussi des engagements forts : 

  • L'organisation d'un Métropolitan Business Act dédié aux acteurs de l'économie bleue en 2022 sur le territoire métropolitain
  • La mise en place de 2 certifications pour le Port de l’Anse de la Réserve : Ports Propres en 2022 et Ports Actifs en biodiversité en 2023
  • L'objectif neutralité carbone des activités de Kedge business School en 2030 et le renouvellement de son engagement de soutien au projet CasCioMar (Nature 2050)
  • La poursuite de la démarche partenariale et collaborative d'ICO Solutions jusqu'en 2023.
Enfin, parmi les initiatives pérennes pouvant mobiliser fortement les PME régionales, la CCIAMP annonce la création du fonds "1% pour la Méditerranée" avec le Conservatoire du littoral : un appel aux entrepreneurs soucieux de s’impliquer dans la préservation de l’environnement. Les sommes récoltées permettront de soutenir des ONG et acteurs de la conservation ou des entreprises investies dans la recherche de solutions pour la restauration ou la sauvegarde de la biodiversité. 50% sera réinvesti au niveau local, à l’échelle du territoire de chacune des Chambres littorales ; le reste sera orienté vers des programmes de coopération internationale impliquant les pays méditerranéens.

ICO SOlutions soirée des engagements CCIAMP 9 septembre 2021

La présentation à la presse des engagements ICO Solutions animée par Fabrice Bernard (Conservatoire du Littoral) a bien mis en exergue les synergies possibles entre le monde économique et les acteurs pour la biodiversité : 

  • On doit soutenir les acteurs locaux qui s'organisent en réseau : on promeut des solutions efficaces en Méditerranée (Stéphanie Bouziges Eschmann, Fonds Français pour l'Environnement Mondial)
  • Il est nécessaire d'accroître la connaissance des écosystèmes à préserver, des habitats à restaurer ; cela passe par la formation à de nouveaux métiers : en cela, le partenariat avec la CCIAMP est important (Laurent Roy, Agence de l'Eau)
  • Depuis 46 ans, on achète du terrain littoral pour préserver ces aires de l'artificialisation des sols et nous avions fait le pari d'inclure les collectivités locales dans la gouvernance. Aujourd'hui il est urgent de travailler sur des solutions pratiques opérationnelles avec des partenaires en France et au niveau européen (Matthias Bigore, Conservatoire du Littoral).
  • Il existe des terra incognitae qui nécessitent que l'on aille recueillir de la data et surtout que l'on partage, mutualise et transmette ces données de manière horizontale : on a identifié des groupes d'acteurs avec qui travailler (Mathieu Thevenet, Initiatives PIM / Mediterranean Small Islands).

 Suivez l'actualité de ICO Solutions 

Demandez le dossier de presse par mail