Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
La CCI de région, maison commune des CCI territoriales

Entreprendre, c'est aussi reprendre : témoignages

C'était un temps fort du réseau CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur sur Go Entrepreneurs 2022 à Marseille : une table ronde dédiée à la transmission d'entreprise. Quatre retours d'expérience de repreneurs et cédants, aux profils, secteurs et territoires différents, ont éclairé et inspiré les porteurs de projet présents le 20 octobre dernier à l'Orange Vélodrome. Extraits.
  • #Actu régionale
  • #Entrepreneuriat
  • table ronde Transmission GO 2022
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Lundi 24 octobre 2022

    En préambule, Fanny Ghazarossian, conseillère experte Transmission du réseau CCI (CCIAMP), fournit un état des lieux utile : " En 2022, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, on a 10 cédants pour 9 repreneurs : les porteurs de projet sont donc moins en compétition et ont du choix."  Elle souligne également les avantages de la création en reprise : "On démarre avec un outil opérationnel, un marché, des clients et des fournisseurs, des bilans sur lesquels les organismes de financement peuvent s'appuyer."  Des mises en garde ?  " Le porteur de projet n'a pas droit à l’amateurisme : il doit tout de suite assumer le rôle de chef d’entreprise, se montrer résilient et diplomate vis-à-vis des salariés et des clients. Il n'y a pas de phase de rodage !".

     

    Fanny Ghazarossian experte transmission réseau CCI

     

    Emmanuel Thevenet, repreneur (ATP Environnement, 04) partage son expérience de passage à l'acte, après 20 ans d'expérience dans un groupe de Travaux publics : "Je suis fils d’entrepreneur donc je savais qu'on ne dort pas mieux, mais on écrit son chemin à soi. J’ai décidé de reprendre une entreprise que je connaissais et avec qui je travaillais : ça a marché car j’ai pris les parts d'un des frères et gardé l’autre en associé. Etre deux c’est beaucoup mieux ! "

     

    Kevin Aubert, repreneur (Socialys, 13), a franchi le pas en quittant la direction des recrutements dans la fonction publique mais en restant dans le domaine des RH : "Je voulais avoir un impact positif sur le monde. Je me suis mis en veille en ciblant mon domaine de compétences. Le plus important est d’avoir la psychologie de l’acquéreur : c’est un processus long mais je suis fait accompagner par la CCI afin de garder de l'énergie à chaque étape."

     

    David Houllemare, repreneur (84), met en avant l'importance de la relation humaine avant la relation business : "S'il n'y a pas d’entente avec le cédant, il n’y aura pas de suite : il ne confiera pas son bébé à quelqu’un qui n’a pas les compétences ni la même envie. Et même si vous ne partagez pas ses idées, il faut les écouter ! En aucun cas, un repreneur doit tout mettre à la casse. Il doit avoir du respect pour les collaborateurs : leur parler du futur, des nouveaux process. Cette relation est essentielle pour la réussite du projet."

     

    Mélanie Sauterot, cédante (13), partage son ressenti d'entrepreneure qui passe la main : "Je me suis fait aider par ma CCI car le parcours du cédant est un marathon. Il faut ménager ses efforts, ne pas faiblir et ne pas trop accélérer non plus, surtout quand dans mon cas, la transmission n'étant pas liée à un départ à la retraite. On a envie que l’acquéreur continue de véhiculer nos valeurs, que les collaborateurs soient assurés de leur place dans l'entreprise."

     

    En conclusion de cette table ronde du réseau CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur sur Go Entrepreneurs 2022, Fanny Ghazarossian délivre l'équation gagnante : " la réussite de la transmission d'entreprise est 40 % technique, 60 % psychologique."

     

     

    Retrouvez cette table ronde en replay

     

    Découvrez l'accompagnement Reprise-Transmission et les contacts CCI dédiés