Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
La CCI de région, maison commune des CCI territoriales

Marseille : 3 innovations pour un port de plaisance durable

Certifiée Ports Propres depuis 2022 et site des JO 2024, l'Anse de la Réserve gérée par la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence depuis 2018 poursuit son ambition de pôle innovant au service d'une filière nautique écoresponsable. Trois entreprises locales vont y contribuer : les lauréats d'un Appel à Manifestation d'Intérêt lancé en mars 2023, dévoilés le 8 février dernier.
  • #Actu des Territoires
  • #Tourisme
  • #Transition écologique
  • #Transition énergétique
  • #Innovation
  • 3 lauréats AMI CCIAMP innovation port
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Vendredi 1 mars 2024
    Le nautisme, oui, mais sur des bateaux exemplaires

    L'AMI lancé il y a un an par la CCIAMP s'inscrit dans la démarche d’amélioration continue de la performance environnementale du Port de l’Anse de la Réserve : il visait à délivrer plusieurs autorisations d’occupation d’un poste à flot pour l’exploitation touristique de bateaux non polluants favorisant une activité plaisance à faible impact sur l’environnement.  Le 8 février, sur le site de passage de la flamme olympique le 8 mai prochain, le président Jean-Luc Chauvin confirmait que « Le Port de l’Anse de la Réserve se doit d’être exemplaire, en termes de qualité de service, d’infrastructure, mais aussi d’environnement et de bonnes pratiques. » Aux côtés des partenaires économiques que sont la Région et la Métropole, il a présenté les trois entreprises innovantes qui ont relevé le défi et remporté le marché.

     

    • COMARBEL, implantée à Marseille, va promouvoir une plaisance alliant le charme du patrimoine naval vintage (bateaux en bois) aux défis écologiques actuels (moteurs électriques) grâce à son savoir-faire en matière de Retrofit. Le dirigeant, Léonard David Cieutaud, rappelle que « la motorisation électrique des bateaux apparait dès le 19ème siècle. L'important pour nous, c'est de combiner patrimoine et développement durable. »

     

    • EPHYRA, basée à La Ciotat, va disposer d'un anneau pour le premier écosystème nautique à hydrogène vert au monde, rien de moins !  Sa proposition inclut un bateau zéro-émission avec sa station de production et d’avitaillement en hydrogène décarboné dans l’enceinte même du Port. Pour Chloé Zaïed, CEO, il s'agit de « préserver notre fragile écosystème marin et de redéfinir les codes de la plaisance commerciale. »

     

    • ZEBOAT, spécialiste du yachting à Marseille depuis 13 ans, va installer un bateau sur foil à propulsion électrique : le Candela C8. Cette innovation révolutionnaire permet de réduire la consommation d’énergie de 80 %. Pour Mathieu Morin, les activités de l'entreprise ont « pour objectif d’ancrer inexorablement le choix d’une motorisation moins polluante dans les esprits des plaisanciers propriétaires ou locataires. »