logo

ouvrir
05-07-2022

Réengagement du réseau CCI dans la Plateforme Régionale de l'Economie Circulaire

image
 

Membre fondateur de la PRECI -Plateforme Régionale de l'Economie Circulaire- la CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur a naturellement signé pour trois ans de plus avec les partenaires d'un réseau qui favorise l'émulation entre entrepreneurs responsables et la massification des pratiques exemplaires. 

Le top départ de la nouvelle convention a été donné le 28 juin 2022 à la Région Sud à l'occasion de la 3e rencontre de la PRECI riche d'ateliers thématiques et d'une conférence mobilisant près de 200 participants. Comme l'a souligné Isabelle Campagnola Savon en ouverture des allocutions, un nouveau partenaire a rejoint le réseau : « en 2019 un partenariat important a été noué en vue d’accompagner les entreprises vers une économie plus durable et vertueuse. La Plateforme Régionale de l'Economie Circulaire qui facilite les projets et les démarches intègre aujourd’hui la CRESS. » Son président Denis Philippe a en effet salué l'invitation à agrandir  le cercle vertueux des acteurs de l'économie du bon sens :  « C'est avec une grande satisfaction que nous entrons dans ce réseau élargi. Merci à la Région d’avoir reconnu notre réalité et à Renaud Muselier qui a eu l’intelligence de travailler avec nos entreprises de l'Economie Sociale et Solidaire. Nous avons une gouvernance ambitieuse, avec des élus et collaborateurs engagés. »

rejoignez la Plateforme de l'Economie Circulaire en région Sud

Réengageant son réseau dans la PRECI à l'instar de la CCI de région, la CMAR a notamment évoqué les interactions consulaires sur ce volet de l'économie durable par la voix de son président Yannick Mazette« La CMAR accompagne 200 000 chefs d’entreprises chaque année sur le sujet de l’économie circulaire et la transition écologique. Il y a une vraie compréhension de ces enjeux ! Par exemple, les entreprises artisanales de la réparation sont en lien avec les entreprises de l’ESS comme les ressourceries. Et nous travaillons conjointement avec les CCI aux Ecodéfis en mobilisant les communes : un millier d’entreprises sont déjà concernées, dans les Alpes-Maritimes (La Colle sur loup, Cagnes, Grasse), dans le Var aussi, à Digne ou encore Avignon. »

Pourquoi et comment le réseau CCI se mobilise au sein de la PRECI ? 

Le président Philippe Renaudi part d'un constat qui devient de plus en plus évident avec la crise Covid et le conflit en Ukraine : « Le modèle économique linéaire "extraire-fabriquer-utiliser-jeter", reposant sur la disponibilité et l'accessibilité à une grande quantité de ressources, a vécu. L'heure est venue de tirer parti du potentiel et des avantages qu'offre l'économie circulaire : réparatrice et régénératrice. Qui plus est, c'est une source d'opportunités pour les 388 000 entreprises accompagnées par les CCI de Provence-Alpes-Côte d'Azur : un potentiel de création d'emplois non délocalisables et un levier d'innovation différenciant pour capter de nouveaux marchés. Cette nouvelle convention partenariale prend tout son sens : faire partie de la PRECI répond aux enjeux du réseau CCI pour 2022-2027 car cela contribue à créer un maillage efficace dans les territoires, à déployer des programmes concrets d'accompagnement aux transitions, de mettre en route des projets structurants dans les filières stratégiques identifiées dans le SRDEII. » 

Philippe Renaudi président CCI Provence Alpes Côte d'Azur

Delphine Defrance, entrepreneure engagée dans l'environnement, membre élue de la CCI de région, vice-présidente CCIAMP et cheffe de file Développement durable au sein de CCI France, rappelle que le réseau CCI est mobilisé depuis plusieurs années dans l'économie circulaire, notamment aux côtés de la Région et de l'Ademe : « L'outil Actif CCI permet de géolocaliser des flux et de créer des synergies inter-entreprises dans l'économie de la fonctionnalité comme on l'a constaté lors des dernières conventions d'affaires dans le Var, le Vaucluse, la Côte d'Azur et sur Aix-Marseille-Provence qui ont généré 1200 synergies potentielles. Les résultats de ces actions sont encourageants et nous incitons les collectivités locales à autoriser dans leur PLU ces activités nouvelles car sans foncier, elles risquent de s'implanter hors de notre région délocalisant les emplois. Il est en tous cas réjouissant de constater que les PMI prennent conscience que l'économie circulaire ouvre une voie vers la souveraineté industrielle, que c'est un moyen de construire une filière locale, résiliente et pérenne. »

suivez Delphine Defrance mmebre CCI Provence Alpes Côte d'Azur

Rejoignez la PRECI