Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
La CCI de région, maison commune des CCI territoriales

Quel avenir pour l'économie de la filière Montagne en région Sud ?

Impactés par les changements climatiques et les évolutions du secteur touristique, nos territoires d'altitude et les activités liées font face à des enjeux à relever dès à présent pour transformer le modèle économique. Diagnostic précis et solutions concrètes sont au cœur de l'étude filière Montagne réalisée par l'ensemble de notre réseau CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur.
  • #Etude économique
  • #Economie régionale
  • #Actu régionale
  • L'avenir de l'économie de montagne en région
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Lundi 19 juin 2023
    Les points saillants de l'état des lieux

    L'activité de Montagne en région Sud représente 3,2 Mds€ de chiffre d'affaires, 1,3 Mds€ de valeur ajoutée et quelque 24 300 emplois. L'étude du réseau CCI détaille la répartition de ce poids économique porté par plus de 17 100 établissements (dont un tiers sont des ressortissants CCI) et met l'accent sur le fait que 90 % du CA et de l'emploi se polarise dans les stations et leur zone d'influence.

    Autre constat : si la clientèle touristique continue de dépenser pour la montagne en France (20 Mds€ par an), on note qu'au cours des 50 dernières années, 39 stations de ski en région Sud ont fermé totalement ou partiellement, le modèle "tout neige" étant mis en péril par le dérèglement climatique.

     

    https://www.calameo.com/cci-provence-alpes-cote-dazur/read/004852100ab3f76ff518d

     

    Le diagnostic fait ressortir par ailleurs une forte problématique liée aux logements : 61 % dans les Alpes du sud sont des passoires thermiques et à l'horizon 2028, la loi Climat et Résilience interdira la location de logements classés F. Qui plus est, le parc de logements des stations atteint 90 % de sa capacité. Ce contexte immobilier constitue un frein à l'embauche pour 56 % des employeurs.

    En termes de financements, les acteurs économiques de la Montagne interrogés dénotent un manque de lisibilité des dispositifs de soutien et un manque de représentation régionale dans les instances de gouvernance nationale et européenne. Or, il faut se saisir des opportunités liées à la transition écologique au sein des programmes européens 2022-2027.

     

    En plus d'une fine analyse SWOT, l'étude régionale Montagne a mené un benchmark en France et dans le monde. Il en ressort 3 grands modèles d'organisation de stations :

    • modèle concentré où une entité est en charge de tout  (Canada, Amérique du nord)
    • modèle éclaté où la compétence est répartie entre plusieurs acteurs  (France / Italie)
    • modèle fédéré (Autriche) où la gestion est régie par la loi

    Enfin, en matière de transition énergétique, les Alpes du sud abritent 3 niveaux d'intervention :

    • le travail sur l'offre d'énergie (Serre-Chevalier)
    • le monitoring de la demande (Les Orres)
    • le choix des smart grids (Smart valley, Chamrousse, Les Orres)

     

    Etude filière montgane publicaiton
    L'enjeu culminant du réchauffement climatique

    Parmi les défis pour l'avenir de notre économie de Montagne à l'horizon 2050, l'étude prospective souligne la problématique majeure du dérèglement climatique à gérer sans délai. Disparition d'habitats naturels, prolifération d'espèces invasives, raréfaction de l'enneigement, manque d'eau... Tous ces facteurs mettent à mal un modèle économique encore viable au début des années 80, mais plus du tout aujourd'hui. Un graphique démontre clairement la nécessité d'un changement de paradigme.

    etude montagne sites
    Les angles d'attaque pour une économie résiliente

    La partie préconisations de l'étude filière Montagne est plus synthétique que son état des lieux et son analyse prospective, mais se veut concrète et concise quant aux axes stratégiques pour une économie résiliente dans les Alpes du sud. En résumé, il est indispensable pour les acteurs locaux (EPCI) :

    • de connaître et évaluer leur territoire
    • de repenser leur modèle avec des indicateurs factuels
    • d'expérimenter et de s'inspirer des bonnes pratiques ailleurs
    • de choisir la gouvernance idoine parmi
    • d'observer et de piloter.

     

    Quant aux actions dont le réseau CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur peut s'emparer de concert avec avec ses partenaires économiques, elles se répartissent sur 4 angles, à déployer de front :

    • structurer et représenter les intérêts de la filière en France et à l'international
    • investir et soutenir la filière, notamment sur le plan foncier
    • promouvoir et partager les bonnes pratiques
    • innover et déployer.

     

    plan d'action CCI pour une montagne résiliente
    Un travail collectif, solidaire et coordonné

    Si les territoires alpins ne couvrent qu'une partie de la région, cette étude sur l'économie de Montagne a mobilisé des expertises dans toutes les CCI de Provence-Alpes-Côte d'Azur durant 4 mois. Le groupe de travail a embarqué les 7 CCI pour identifier les professionnels concernés, définir le périmètre de la filière et sa zone géographique ; la CCI des Hautes-Alpes a été désignée pilote de l'étude ; la CCI des Alpes-de-Haute-Provence et la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence se sont concentrées et coordonnées sur la partie prospective, l'impact économique de la filière, les financements et les investissements ; la CCI de Vaucluse s'est attelée plus particulièrement au volet formation-emploi ; la CCI Nice-Côte d'Azur a œuvré avec les CCI 04 et 05 aux scénarios prospectifs, aux recommandations d'actions et aux entretiens avec les acteurs de la filière ; les CCI du Pays d'Arles et du Var ont également participé au comité de pilotage de cette mission collective au bénéfice des décideurs et entrepreneurs directement concernés. D'ailleurs, 18 d'entre eux ont été de précieux contributeurs de l'étude (page 3 de l'étude).